L'ancien portier parisien de 1992 à 2000 est revenu dans un entretien accordé au Parisien sur l'ambiance du Parc des Princes qui est un « point faible » du projet QSI selon lui.

 

«  ll n’y a pas d’ambiance. C’est un peu le point faible de ce projet-là (…) C’est un peu ce qui a manqué contre le Real aussi, c’est qu’il y ait une atmosphère qui amène les joueurs à se surpasser. Quand on rentrait au Parc lors de notre épopée européenne, c’était dès l’échauffement qu’on était poussé, qu’il y avait des chants. Il y avait une organisation, il y avait des clubs de supporters. OK, il a fallu faire le ménage, ça on le comprend parfaitement mais je pense qu’on peut très bien organiser les choses aussi puisque tout le monde est contrôlé au Parc maintenant, on sait qui il y a dans le stade… On peut très bien réorganiser les choses pour qu’il y ait une vraie chaleur. Parce que ça manque aujourd’hui. Le supporter a son rôle à jouer aussi. Le public ne demande que ça, Paris est prêt à s’enflammer. On n’est pas comme au théâtre. Je conçois difficilement que l’équipe soit coupée de son public »