ou


Me connecter automatiquement à chaque visite
Cacher mon statut en ligne pour cette session


  • 07/09 : Actu : Comment le PSG va jouer face à Metz
  • 05/09 : Actu : Draxler : « Je veux gagner ma place »
  • 04/09 : Actu : Avec Georgen et Callegari en Ligue des Champions
  • 02/09 : Actu : Guedes prêté à Valence (officiel)

Compte-rendu : RMCF-PSG : quel dommage !

Article rédigé le 04/11/2015 à 11h10

Article Vu 3529 fois
J'aime(0)

 

Le PSG a livré hier soir une très bonne prestation sur le terrain du Real Madrid mais s'est finalement incliné (1-0) sur une erreur du gardien parisien, retour sur cette soirée de LDC qui laisse de nombreux regrets...

 

Que de remords ! C'est sans aucun doute le sentiment prédominant dans la tête des joueurs et supporters parisiens après cette défaite face aux Merengue. En effet, le PSG a livré une très belle prestation qui aurait mérité d'être conclue d'une autre manière.
Laurent Blanc dispose de la très grande majorité de son effectif et aligne ses titulaires (retour de D.Luiz en défense centrale), l'organisation tactique est classique avec un 4-3-3. Le Real Madrid, quant à lui, est privé de joueurs importants (Bale, Benzema, James) et doit composer avec les remplaçants, au final la situation n'a pas tellement évolué depuis deux semaines et le match au Parc.
Très rapidement, on sent que le PSG est venu pour proposer et jouer, les joueurs jouent à leur véritable niveau, décomplexés de toute pression. Ainsi, les 15 premières minutes sont plutôt équilibrées, mais le 1er coup dur est parisien. Verratti se blesse (seul ?) en voulant récupérer un ballon et doit laisser sa place à A.Rabiot (auteur d'ailleurs d'une bonne prestation). Les Parisiens tiennent le ballon dans ce premier acte, s'en suit alors une série d'occasions assez impressionnante (B.Matuidi à la 20e, Z.Ibrahimovic à la 21e et 28e). Le Real n'existe pas ou très peu, peine à ressortir le ballon à cause d'un bon pressing parisien mais sur une (demi) occasion, les Merengue ouvrent le score par Nacho qui profite d'une grossière erreur d'interprétation et de placement du portier allemand K.Trapp. C'est cruel pour les Parisiens, certes, mais l'erreur d'inattention coûte cher et ça fait 1-0 pour les locaux.
Les Parisiens réagissent et continuent leur siège du but adverse, les tentatives sont d'ailleurs plus franches (Rabiot à la 37e et 39e ou encore à la 40e sur un centre parfait de Maxwell qui ne trouve pas preneur malgré les présences de Cavani et d'Ibrahimovic qui se jettent, en vain) mais le PSG ne concrétise pas. Les joueurs de la Casa Blanca ne montrent pas grand chose. Néanmoins, lorsqu'ils se créent une coccasion, il y a clairement danger et il faut un K.Trapp vigilant (Isco à la 43e) pour éviter la correctionnelle. La première période se termine par une occasion nette des Parisiens : sur un long ballon de contre de Cavani, Di Maria élimine son vis-à-vis avant de lancer ... Cavani, seul face au gardien qui s'emmêle et se loupe, encore une occasion franche, ça commence à faire beaucoup. Beaucoup trop. On retiendra de cette première mi-temps un PSG conquérant, impliqué, porté vers l'offensive. Toutefois, il faut concrétiser car sur une erreur défensive, le Real ne se prive pas pour marquer. Et c'est aussi ça les grandes équipes, être capable de marquer, d'être décisif même lorsqu'elles se font dominer. 

La seconde période est plus équilibrée, les Parisiens se montrent dangeureux (tir au ras-du-sol de Di Maria à la 47e, corner rentrant de l'argentin qui touche le poteau à la 77e) mais pêchent dans la finition et payent sans doute leur grosse débauche d'énergie du premier acte, à l'image de S.Aurier. Les Madrilènes sortent peu à peu et on sent que sur chaque occasion, ça peut faire but. Il faut ainsi un bon K.Trapp (qui se rattrape de sa bourde) qui réalise plusieurs arrêts face aux assauts des Merengue (55e sur un tir de C.Ronaldo, 73e sur une frappe d'Isco ou 80e sur T.Kroos). La dernière tentative parisienne se fait par l'intermédiaire de Di Maria sur coup franc mais cette fois, c'est la barre qui repousse la frappe enroulée de l'argentin. L'arbitre siffle le coup de sifflet final sur cette victoire (chanceuse ?) du Real Madrid, la première place du groupe leur est sans doute désormais réservée.

De cette soirée riche en émotions, on pourra retenir un PSG capable d'élever son niveau de jeu et de rivaliser avec l'une des meilleures équipes de la planète, mais ça, on le savait déjà. Il faut maintenant passer aux actes et lorsque le Real est prenable, l'équipe parisienne ne doit pas se priver de réaliser un résultat. On a pu voir de nombreux joueurs répondre présents à l'image de T.Silva qui a totalement muselé C.Ronaldo, de S.Maxwell, de S.Aurier (encore impressionnant physiquement et capable de monter régulièrement apporter sa fougue), Rabiot a réalisé un bon match tout comme T.Motta (à son niveau habituel). Pour le trident offensif, le constat est plus nuancé, on voit bien que Di Maria est plus à l'aise en milieu, plus bas que sur l'aile droite, ce joueur est capable de donner de très bons ballons et de faire la différence, mais il laisse un vide sur le flanc droit que doit compenser S.Aurier. Cavani évolue à un poste qui n'est pas le sien, c'est indéniable, ses courses sur le côté et en défense lui coûtent de l'énergie et il se retrouve moins lucide pour concrétiser devant le but. Enfin Ibrahimovic a réalisé un match moyen, se créant des occasions mais ça reste insuffisant. Au final, Il faudrait que Blanc se penche peut-être sur une nouvelle animation offensive au sein de laquelle ses joueurs offensifs évolueraient à leur poste, leur permettant de davantage s'épanouir...

En conclusion, le PSG peut nourrir d'énormes regrets. Mais c'est aussi ça le très haut niveau, ne pas faire d'erreur face à un adversaire qui n'attend que ça, concrétiser ses occasions les plus nettes sous peine de punition, cette soirée a incontestablement sonné comme une source de remords ... et d'espoirs pour la suite.
 



Article rédigé par xc94


Commentaires


Poster un commentaire ? ( pour rappel vous n'êtes actuellement pas connecté, pour s'inscrire, ou se connecter )

Les commentaires publiés n'engagent que leurs auteurs. Si vous avez remarqué une erreur dans l'article, utiliser le bouton signaler. Merci


Vous pouvez mentionnez un seul utilisateur du site en le citant en fin de commentaire grâce à @
Exemple : "Tu avais raison @martin75"


Code à insérer pour les émoticones
Smil. :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton :+1
Code :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton
:+1

  Il y a 0 commentaire

Joueur

Trapp Kevin
Natio : Allemande
Gardien (1)
Au club depuis : 09/07/2015
Âge : 27 ans (09/07/1990)
Vous aimez(1)
Cavani Edinson
Natio : Uruguayenne / Italienne
Attaquant (9)
Au club depuis : 16/07/2013
Âge : 30 ans (14/02/1987)
Vous aimez(3)
Vendredi 24/02
- Actu
0 Com.
Mercredi 16/11
- Actu
0 Com.
Dimanche 06/11
- Actu
0 Com.
Lundi 17/10
- Stats
0 Com.
Samedi 15/10
- Compte-rendu
0 Com.
Samedi 01/10
- Compte-rendu
0 Com.
rss

Le match associé à l'article

     
Aucun match lié à cet article

Les matchs

im1

Domicile

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


14/02/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


08/03/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

Stats

Il y a 140 visiteurs qui consultent actuellement le site !

Le record du site est de 9701
Le record du jour est de 176

Il y a 1 connectés :

Il y a actuellement 22 491 commentaires


Les actualités

Sondage