ou


Me connecter automatiquement à chaque visite
Cacher mon statut en ligne pour cette session


  • 07/09 : Actu : Comment le PSG va jouer face à Metz
  • 05/09 : Actu : Draxler : « Je veux gagner ma place »
  • 04/09 : Actu : Avec Georgen et Callegari en Ligue des Champions
  • 02/09 : Actu : Guedes prêté à Valence (officiel)

Compte-rendu : Une première partie de saison encourageante...

Article rédigé le 23/12/2015 à 10h43

Article Vu 3530 fois
J'aime(0)

 

Une démonstration de puissance en championnat, des regrets en Ligue des Champions, la première partie de saison du Paris Saint Germain a été riche en enseignements et laisse espérer aux supporters parisiens un second acte palpitant...


Premier du classement avec 19 points d'avance sur son dauphin, l'AS Monaco, le Paris SG domine outrageusement cette phase aller du championnat, laissant entrevoir un 4ème titre d'affilée. Sur le plan statistique, les chiffres sont éloquents (48 buts marqués, 9 encaissés, aucune défaite, "seuls 3 matchs nuls") et témoignent de ce règne sans partage sur la France. Au niveau européen, le PSG a terminé 2ème de son groupe derrière le Real Madrid. Seul bémol jusqu'à présent dans cette première étape (Septembre à Décembre) avec cette double confrontation face au rival madrilène, désillusion qui prendra l'allure de regrets si le PSG ne franchit pas l'obstacle Chelsea lors des 8èmes de finale de la Ligue des Champions...

Sur le plan purement sportif, élément qui nous intéresse aujourd'hui, le constat est dans l'ensemble très satisfaisant et l'équipe a répondu présent dans sa globalité, mis à part quelques aspects sur lesquels nous reviendrons.
Tout d'abord, relativement à l'aspect défensif, la note est positive, la charnière T.Silva-D.Luiz a répondu présent. Certes, l'adversité n'a jamais été d'un top niveau mondial (à part face au Real), il n'en demeure pas moins que les deux Brésiliens font preuve de sérénité et ont retrouvé la plénitude de leurs moyens. A ce propos, T.Silva (toujours non sélectionné par Dunga en sélection) semble totalement remis du Mondial 2014 : ses interventions sont particulièrement propres, son jeu au pied, ses relances ainsi que sa qualité technique ne sont plus à démontrer. Il faudra d'ailleurs un grand T.Silva dans cette seconde partie de saison. De plus, le jeune Marquinhos a toujours répondu présent lorsqu'on a fait appel à lui et constitue une alternative solide. Sur les côtés, la donne est similaire, S.Maxwell évolue à son niveau, son expérience et son calme s'avèrent toujours aussi importants. Lorsqu'il est sur la pelouse, son remplaçant L.Kurzawa est performant (d'ailleurs dans le onze-type de l'Equipe lors de cette phase aller), il incarne le futur du PSG. De l'autre côté, S.Aurier représente pour beaucoup de supporters parisiens la principale révélation ! Après une saison relativement moyenne (blessures, rythme manquant, changement de coéquipiers, de schéma tactique), l'Ivoirien s'est installé sur le couloir droit, contraignant G.Van der Wiel au rôle de remplaçant. Sa puissance physique est impressionnante, ses interventions sont rugueuses et témoignent d'un impact physique certain. Au pied, Aurier est intéressant (centres, transmissions) et ses nombreuses montées apportent un plus offensivement. Il constitue la réelle satisfaction parisienne, attention cependant à ne pas se blesser ou à vouloir trop en faire dans la seconde partie de saison. Enfin, seul le gardien K.Trapp semble faire l'objet de débats et de critiques. Recruté en provenance de Francfort pour relancer la concurrence face à S.Sirigu, l'Allemand n'a pour l'instant pas creusé de fossé avec son remplaçant. A ce titre, il va de soi que K.Trapp est un bon gardien, techniquement plus à l'aise (relances courtes, jeu qui part de l'arrière), peut-être meilleur sur sa ligne ( 2 pénalties arrêtés) mais ses erreurs dûes à des fautes de concentration et d'appréciation laissent planer le doute. Il va falloir élever son niveau d'un cran pour la seconde partie de saison car lors des moments clés, on ne lui pardonnera rien.
Au milieu, le classique trio T.Motta-M.Verratti-B.Matuidi a dans l'ensemble été satisfaisant. T.Motta est toujours aussi indispensable dans la circulation du ballon et sa capacité à réguler le jeu constitue une référence en la matière. D'ailleurs, pour certains observateurs, son transfert avorté durant le mercato estival à l'Atlético de Madrid est l'une des meilleurs opérations du club, à juste titre. Le Français B.Matuidi a quant à lui démarré la saison sur les chapeaux de roue avant de progressivement baisser le pied, chose normale compte tenu de sa formidable débauche d'énergie. Le prodige italien a plutôt eu la trajectoire inverse, commençant timidement le championnat et se blessant (à Madrid, indisponibilité de 6 semaines), M.Verratti semble retrouver sa liberté et ses moyens. Sa vision du jeu constituera indéniablement un élément primordial face à Chelsea, pour cela, nous lui faisons confiance. A.Rabiot a remplacé l'Italien (blessure) et aligné les bonnes performances, sa prestation à Madrid alimente justement la thèse de "joueur à grand talent", seules ses déclarations (volonté de jouer plus, de partir) obscurcissent le tableau... B.Stambouli a quant à lui peu joué, ses prestations ne sont ni mauvaises ni transcendantes, il fait son travail sobrement, sans éclats : pour la Ligue 1, c'est suffisant. Enfin, l'énigme pour le moment, c'est J.Pastore. Après une saison 2014-2015 remarquable, l'Argentin éprouve actuellement davantage de difficultés. Ses blessures successives constituent une explication. Toutefois, comment ne pas s'interroger sur son poste et son rendement lorsque l'on voit sa qualité ? Ce joueur est extrêmement doué techniquement, capable d'une passe laser pour un coéquipier ou de faire basculer le sort d'une rencontre, on le sait tous. Néanmoins, son poste reculé sur le terrain et son statut de remplaçant ne l'aident pas à montrer ses qualités. Les choix de L.Blanc seront cruciaux pour la suite, notamment en LDC, compétition dans laquelle l'Argentin a déjà montré sa faculté à être présent au très haut niveau. 
Enfin, dans l'aspect offensif, Z.Ibrahimovic continue d'enchaîner les buts, les records et la balade, plus globalement. La Ligue 1, c'est trop facile pour lui, "les petites rencontres européennes" aussi, cela saute aux yeux. On attend désormais un grand Zlatan dans les grosses confrontations en LDC, épreuve qu'il n'a jamais remporté et dans laquelle il éprouve quelques accrocs à se mettre au très haut niveau, face à un adversaire du top 5 mondial, évidemment. E.Cavani est plus intermittent, capable de faire basculer une rencontre (comme contre l'ASSE en coupe de la ligue) et de gestes techniques dignes d'un grand attaquant, ses manquements face au but (tout comme Z.Ibramhimovic d'ailleurs) à Madrid restent incompris pour beaucoup. Par ailleurs, la recrue phare de cet été, A.Di Maria, a démarré la saison couloir droit, sa vitesse et sa vision du jeu sont des atouts non-négligeables. Néanmoins, depuis quelques rencontres, l'Argentin occupe un rôle plus axial, plus dans le coeur du jeu, plus reculé aussi qui lui permet de prendre l'organisation des attaques parisiennes à son compte, et on aime ça ! Ses alternatives de jeu long et de passes courtes apportent une variation dans le jeu parisien et déroutent l'adversaire. Au final, lui laisser plus de liberté dans la création du jeu, c'est peut-être le placer dans les meilleures conditions... Enfin, Lucas, bénéficiant d'un temps de jeu relativement conséquent, continue d'alterner le bon et le mauvais. Lorsqu'il se trouve titulaire, ses approximations sont pléthoriques, son jeu est défectueux et stéréotypé mais quand il est remplaçant, sa capacité d'accélération face à des défenses fatiguées et usées apporte un plus indéniable et bénéfique. A savoir si son rôle de "super-sub" le cantonnera sur le banc pour le reste de la saison, seul le coach parisien en détient la clé.
A ce propos, l'entraîneur parisien Laurent Blanc réalise un bon travail dans l'ensemble (possible prolongation de contrat) même si on pourrait demander plus de changements, d'essais tactiques. On l'oublie régulièrement mais avoir à sa charge un effetif de très haut niveau ne constitue pas l'assurance "sans-soucis" : la gestion des égos, des comportements voire d'éventuels clans représente une vraie difficulté qu'il faut maîtriser. Dans l'effectif parisien, il n'en est rien, l'ambiance paraît sereine et positive, on espère une deuxième partie de saison aussi prometteuse, afin de pouvoir ... rêver plus grand !



Article rédigé par xc94


Commentaires


Poster un commentaire ? ( pour rappel vous n'êtes actuellement pas connecté, pour s'inscrire, ou se connecter )

Les commentaires publiés n'engagent que leurs auteurs. Si vous avez remarqué une erreur dans l'article, utiliser le bouton signaler. Merci


Vous pouvez mentionnez un seul utilisateur du site en le citant en fin de commentaire grâce à @
Exemple : "Tu avais raison @martin75"


Code à insérer pour les émoticones
Smil. :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton :+1
Code :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton
:+1

  Il y a 0 commentaire

Joueur

     
Aucun joueur lié à cet article


Le match associé à l'article

     
Aucun match lié à cet article

Les matchs

im1

Domicile

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


14/02/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


08/03/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

Stats

Il y a 168 visiteurs qui consultent actuellement le site !

Le record du site est de 9701
Le record du jour est de 195

Il y a 1 connectés :

Il y a actuellement 22 491 commentaires


Les actualités

Sondage