ou


Me connecter automatiquement à chaque visite
Cacher mon statut en ligne pour cette session


  • 07/09 : Actu : Comment le PSG va jouer face à Metz
  • 05/09 : Actu : Draxler : « Je veux gagner ma place »
  • 04/09 : Actu : Avec Georgen et Callegari en Ligue des Champions
  • 02/09 : Actu : Guedes prêté à Valence (officiel)

Compte-rendu : Un PSG bousculé mais victorieux dans le classico

Article rédigé le 08/02/2016 à 01h36

Article Vu 3475 fois
J'aime(0)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au terme d'un classico rythmé et serré, le PSG est parvenu à s'imposer 2 buts à 1 dans la difficulté chez son rival marseillais en clôture de la 25e journée du championnat de France.

Une semaine après sa victoire étriquée sur la pelouse du chaudron à Saint-Etienne, le Paris-Saint-Germain se rend cette fois-ci au Vélodrome pour défier l'Olympique de Marseille. L'effectif n'étant pas au complet (Verratti, Pastore blessés, entre autres), le coach parisien doit composer avec ses remplaçants tout en alignant une composition d'équipe traditionnelle (4-3-3), Rabiot prend la place de l'Italien Verratti dans le milieu à 3 tandis que Lucas est préféré à Cavani en attaque.

Un 1er acte mitigé côté parisien 

Malgré un Vélodrome plein et prêt à sublimer ses joueurs, les Marseillais rentrent péniblement dans la partie. Il ne faut alors que 2 minutes aux Parisiens pour ouvrir le score et doucher l'enceinte phocéenne. Sur une belle ouverture de Matuidi, Maxwell se trouve (étrangement) seul côté gauche et a tout le loisir de servir Ibrahimovic qui n'a plus qu'à conclure dans le but vide. Indéniablement, les Franciliens ont nettement mieux entamé ce classico. La correctionnelle n'est pas loin. A la 10ème minute, sur un autre très bon ballon de Matuidi dans le dos de la défense marseillaise, Di Maria s'échappe et se retrouve seul face à Mandanda, mais croise trop son tir, quelle opportunité !
Incontestablement, les Parisiens sont bien mieux rentrés dans cette rencontre face à des Marseillais apathiques et inoffensifs. Toutefois, à la surprise des supporters parisiens, les joueurs baissent le pied et ne montrent (presque) plus rien. Le pressing est ainsi à mettre l'actif des marseillais, bien plus entreprenants, tout comme la possession du ballon.
La 1ère vague de la révolte est sonnée à la 20ème par Dja Djedje qui tente une lourde frappe repoussée par le portier allemand. Dans la foulée (22e), Barrada se retrouve seul dans la surface mais ne parvient pas à cadrer. Le danger est de plus en plus présent dans la surface parisienne. Tellement présent que la punition arrive dans les minutes qui suivent. Le jeune Cabella élimine Motta au milieu de terrain avant de perforer dans l'axe, sa frappe puissante au ras du sol trompe Trapp, dont la main est trop fébrile pour empêcher l'égalisation (26e).
Les Marseillais terminent bien le 1er acte. Sur un corner bien tappé par Barrada à la 40e minute, l'attaquant olympien Batshuayi reprend de volée, Maxwell sauve sur sa ligne. Après une entame du match parisienne, les Rouge et Bleu sont bousculés. Les Marseillais, quant à eux, sans être techniquement d'un niveau exceptionnel, parviennent à gêner leurs adversaires du soir et à se procurer de belles occasions (9 tirs dont 5 cadrés).
 

L'expérience parisienne face à la fougue marseillaise 

Les Phocéens rentrent parfaitement dans le second acte en maintenant un pressing offensif qui gêne la construction du jeu parisienne. Sur une récupération du ballon, Nkoudou s'infiltre dans l'axe avant de décocher une frappe bien captée par le goal francilien. Les Parisiens, loin d'être flamboyants, parviennent à s'approcher des buts de Mandanda (54e et 61), des frissons parcourent le Vélodrome. Le tournant du match intervient sans doute 10 min plus tard. A la 71e, sur un "double une-deux", Di Maria, bien servi par Ibrahimovic se joue d'une feinte de corps sur son vis-à-vis avant d'ajuster le portier olympien d'une frappe imparable. La fin du match est haletante, les Parisiens n'ont pas la main mise sur le ballon et on sent que les Marseillais peuvent se montrer dangereux. Nkoudou à la 89e puis Alessandrini à la 92e s'y essayent mais croisent respectivement trop leurs tentatives. L'arbitre Rudy Buquet, d'ailleurs auteur d'un bon match, siffle la fin de la rencontre sur une victoire parisienne.

Au terme de cette affiche, deux analyses distinctes vont être évoquées chez les supporters Rouge et Bleu : certains loueront ainsi la gestion de l'évènement par les joueurs en mettant en avant leur expérience tandis que d'autres pointeront les faiblesses tactiques, techniques voire physiques parisiennes dûes à un adversaire combatif.
Pour notre part, la gestion des Parisiens comme argument ne tient pas. Les Parisiens ont été bougés à de nombreuses reprises et certains joueurs n'ont pas montré un visage rassurant avant Chelsea. Rabiot, dont la justesse technique est indéniable, a perdu de nombreux ballons et montre des limites à pallier l'absence de Verratti. Lucas, qui avait pris récemment un avantage dans son duel face à Cavani, a réalisé un match trop brouillon et moyen, il faut faire davantage dans les rencontres importantes !
Di Maria, buteur sur le 2ème but, est clairement plus à l'aise dans un rôle de meneur de jeu, plus axial que sur le côté. La grande satisfaction parisienne de la soirée s'avère être le capitaine Silva. Son calme, sa sérénité et sa vision du jeu dans les moments chauds ont été décisifs, on notera son influence pour remobiliser ses partenaires, tenant parfaitement son rôle de leader.
Enfin, les Marseillais, bien que limités techniquement, ont réalisé un match intéressant, n'hésitant pas à jouer et presser haut en bousculant les Parisiens.
Cette rencontre, qui a vu un PSG balloté, constitue un bon exercice d'entraînement pour la réception de Chelsea dans 10 jours. En effet, pour le moment, l'équipe parisienne n'est que partiellement prête... 

 

 



Article rédigé par Xav75


Commentaires


Poster un commentaire ? ( pour rappel vous n'êtes actuellement pas connecté, pour s'inscrire, ou se connecter )

Les commentaires publiés n'engagent que leurs auteurs. Si vous avez remarqué une erreur dans l'article, utiliser le bouton signaler. Merci


Vous pouvez mentionnez un seul utilisateur du site en le citant en fin de commentaire grâce à @
Exemple : "Tu avais raison @martin75"


Code à insérer pour les émoticones
Smil. :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton :+1
Code :) :( :d ;) :p :lol :@ :roll :8 :<3 :clap :o_o :s :love :berk :cache :carton
:+1

  Il y a 0 commentaire

Joueur

Ibrahimovic Zlatan
Natio : Suédoise
Attaquant (10)
Au club depuis : 01/07/2016
Âge : 36 ans (03/10/1981)
Vous aimez(7)
Vendredi 01/07
- Journalistes-Opinion
0 Com.
Vendredi 01/07
- Anciens
0 Com.
Jeudi 30/06
- Actu
0 Com.
Jeudi 23/06
- Actu
0 Com.
Mardi 21/06
- Actu
0 Com.
Mercredi 15/06
- Actu
0 Com.
rss
Thiago Silva
Natio : Brésilienne
Défenseur central (2)
Au club depuis : 15/07/2012
Âge : 33 ans (23/09/1984)
Vous aimez(3)
Matuidi Blaise
Natio : Française
Milieu défensif (14)
Au club depuis : 25/07/2011
Âge : 30 ans (09/04/1987)
Vous aimez(3)

Le match associé à l'article

     
Aucun match lié à cet article

Les matchs

im1

Domicile

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


14/02/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur

Futbol Club Barcelona



-

8ème de finale de la Ligue des champions


08/03/17 à  20h45

Compte Rendu

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

im1

Exterieur



-

de la


01/01/70 à  01h00

Stats

Il y a 162 visiteurs qui consultent actuellement le site !

Le record du site est de 9701
Le record du jour est de 193

Il y a 1 connectés :

Il y a actuellement 22 491 commentaires


Les actualités

Sondage